Le collège de Perwez, qui doit ouvrir à la rentrée de septembre, a choisi son nom. Ce sera le collège da Vinci Perwez, en référence au génie italien de la Renaissance.

«C’est au “génie universel”, au “philosophe humaniste” considéré par beaucoup comme “le” symbole de l’homme de la Renaissance, que les membres du Pouvoir organisateur ont choisi de rendre hommage en donnant son nom à la nouvelle école secondaire de Perwez», indique le collège par communiqué.

Et si cette annonce tombe maintenant, ce n’est pas un hasard: ce 15 avril, cela fait en effet 562 ans que ce penseur est né.

Et les responsables du collège de poursuivre: «Ce visionnaire qui n’a cessé d’explorer de nouvelles voies tant dans les matières artistiques, scientifiques que philosophiques est considéré par certains historiens “comme la personne la plus talentueuse dans le plus grand nombre de domaines différents ayant jamais vécu”.»

Dans ses Carnets, Léonard de Vinci a écrit cette maxime qui inspire le futur collège:«Plus on connaît, plus on aime.»

«C’est l’ambition que nous avons pour les jeunes qui nous seront confiés dès septembre 2014: leur donner le goût de l’étude, ouvrir leurs intelligences multiples et les emmener vers l’excellence.»

Et si quelques hésitations ont pu marquer les réflexions quant au nom à adopter, les responsables de l’école en revenaient à Léonard de Vinci. «Et C’est Anne-Marie Samson, notre nouvelle directrice, qui a insisté en conseil d’administration: nous serons le collège da Vinci à Perwez.»

Au moins trois classesen septembre

Au-delà de ce nom, le collège annonce également l’ouverture de deux classes en français et d’une classe en immersion néerlandaise, toute de première année secondaire, à la rentrée prochaine.

«Avec ses 52 élèves au 28 mars, à l’issue de la première phase du décret inscription, le collège da Vinci ouvrira bien ses portes en septembre 2014. Suite aux choix de la CIRI (Commission inter-réseaux des inscriptions) et les inscriptions de la seconde phase à partir du 5 mai, le pouvoir organisateur est confiant dans la possibilité d’ouvrir trois à quatre classes dès la rentrée», continue le communiqué.

Xavier Cornet d’Elzius, le président du conseil d’administration du collège d’ajouter:«L’objectif fixé par le gouvernement était de 60 inscrits au 30 septembre. Donc avec 52 élèves inscrits au 28 mars, nous sommes évidemment contents.»

Recours toujours en cours

Une inconnue plane encore au-dessus du collège: le recours en suspension et en annulation au Conseil d’État contre la décision du gouvernement de créer une nouvelle école secondaire à Perwez introduit par le Pouvoir organisateur de l’institut Saint-Albert de Jodoigne. «Mais nous sommes confiants dans l’issue favorable de la décision que prendra le Conseil d’État», assure Xavier Cornet d’Elzius.

Et ce dernier de préciser que si le Conseil d’État décidait de suspendre la décision gouvernementale, cela aurait des «conséquences catastrophiques» dans la mesure où cela aurait un effet boule de neige sur de nombreuses familles de la région.

En attendant la décision de la plus haute juridiction administrative du pays, la création de la nouvelle école se poursuit. Après la seconde phase d’inscription qui commence le 5 mai, les responsables de l’école débuteront le recrutement des professeurs.

Les locaux seront prêts

La nouvelle école secondaire s’installera dans les bâtiments existants aux Tourterelles. Lors du dernier conseil communal, début avril, le bourgmestre faisant fonction, Carl Cambron, a confirmé que les locaux et la cour de récréation seront prêts à accueillir les élèves, dans le respect des classes maternelles et de la crèche communale.

De son côté, l’échevin de la Mobilité, Jean-Marc Aldric, a précisé que les études ont été réalisées en terme de mobilité pour assurer la meilleure desserte possible par les bus TEC et préserver la quiétude du quartier des Tourterelles.¦