23/12/2016

"Ne nous laissons pas intimider", la réponse d'un pasteur berlinois à la terreur

Marco Pedroli, pasteur de la communauté francophone de Berlin, réagit, dans ce texte, à l'attentat commis lundi 19 décembre sur un marché de Noël de la capitale allemande.

Lorsque cela arrive chez nous, on se sent comme violé, dénudé, impuissant. Jusqu’à présent cela se passait au loin, ailleurs. Dans une autre ville, dans un autre pays, dans des circonstances bien différentes des nôtres. Et voilà que cela a eu lieu devant notre porte, devant une église, un jour, un lieu symbolique. À l’église du Souvenir. Nous nous sentons touchés dans notre chair, dans notre cœur, dans notre intimité.

La tristesse domine bien sûr et nos pensées vont en tout premier lieu aux personnes décédées, à leur famille, à tous ces projets de vie qui prennent fin, là, sans raison. Nous en sommes consternés, figés et abattus. C’est incompréhensible. Quelle douleur, quel malheur ! Comment pourrons-nous fêter Noël cette année ?

Puis il y a la peur face à cette folie meurtrière qui pourrait frapper demain encore au cœur de notre cité. Mais est-ce vraiment une folie, ou un calcul démoniaque qui nous laisse démunis, nus et vulnérables. La révolte enfin, tous les "pourquoi", les cris d’impuissance et d’incompréhension, face à la mort de ces innocents, qui étaient là par hasard et qui n’avaient aucune raison de mourir en ce 19 décembre 2016.

 

La réponse de Noël

 

Les réactions n’ont pas tardé. Entre ceux qui savent pourquoi cela s’est passé et ceux qui savent comment éviter que cela se répète, ceux qui veulent se débarrasser des réfugiés et ceux qui accusent la chancelière et sa générosité, ceux qui prônent des solutions simplistes et sécuritaires et ceux qui pensent que c’est par hasard… mais personne n’apaisera la douleur des proches.

Malgré tout cela, ne nous laissons pas intimider. Ni par ceux qui commettent des attentats, ni par ceux qui prônent une sécurité à étouffer la vie. Berlin doit rester une ville ouverte, où peuvent vivre ensemble des hommes, des femmes de toutes provenances, de toutes religions, de toutes opinions. Ce que la ville a acquis en liberté, la qualité de la cohabitation et cette possibilité offerte à chacun de vivre selon sa philosophie, son orientation sexuelle, sa religion, son rythme doivent rester plus forts que la menace, la terreur et la violence. Ne permettons pas que cette liberté et cette cohabitation soient sacrifiées au nom de la sécurité, de la norme et de l’exclusion.

Ne nous laissons pas intimider. C’est aussi la réponse de Noël face à la peur et à la violence, face au massacre des innocents et aux contrôles obsédants. Noël porte une lumière d’espérance et de confiance à nos corps meurtris, au cœur de notre nuit et de notre désarroi. La réponse est bien sûr faite de fragilité et de faiblesse, mais elle nous invite à surmonter l’anonymat de la grande ville et à nous ouvrir, à parler, à partager et à témoigner là où nous le pouvons d’une solidarité et d’une proximité renouvelée.

 

berlin-attentats.png

Source: Journal protestant français voir: @Réforme.net

21/12/2016

Un beau conte de Noël qui est une histoire vraie...

FRANCE

Une vibrante haie d’honneur pour un prof partant à la retraite….

 

Alain Donnat, professeur d’éducation physique et sportive pendant 38 ans dans un collège français, a eu droit à une sacrée sortie la semaine dernière. Un départ à la retraite qu’il n’oubliera pas de sitôt.

Le professeur retraité n’avait rien vu venir. Les élèves du collège Paul-Fort à Is-sur-Tille (près de Dijon) se sont rassemblés dans les couloirs pour lui rendre hommage, lors de son dernier jour de cours, vendredi dernier.

Et c’est une véritable haie d’honneur à laquelle a eu droit Alain Donnat. Le professeur n’a pu retenir son émotion.

«J’ai vu tous les élèves du collège qui faisaient une haie d’honneur, c’était un truc énorme. Je me suis dit " Qu’est-ce que je fais? Est-ce que je continue d’avancer? Est-ce que je recule?’ Ça me semblait long, très long, je croisais des regards d’enfants qui pleuraient. J’étais obligé de pleurer aussi»,

confie-t-il à nos confrères de France Bleu.

Estomaqué, il n’a rien trouvé à dire. Les grands discours ne sont pas dans sa nature. Quelques petits gestes vers les élèves ont suffi à les remercier.

La vidéo de ce beau moment a été mise en ligne par la femme du professeur sur sa page Facebook, accumulant déjà plus de 600.000 vues. Et on imagine de nombreux enseignants souhaitant une sortie pareille à la fin de leur carrière.

 

(NDRL:@Newslette de l’avenir du 21/12/2016… voir sur internet la vidéo….)

Célébrations de Noël à Perwez Saint-Martin

+ Ce vendredi 23 décembre à 15h. à la maison de repos Trémouroux (Avenue général Jadot), messe anticipée de Noël pour les résidents et ceux qui le désirent.

 

creche-noel-600x450.jpg

Samedi 24 décembre - veillées de Noël à l'église décanale

à 16 h. et à 18h. (ce sont les mêmes animations dédoublées en raison du nombre de participants) 

Le Prieuré Sainte-Marie & la Paroisse St.Martin s'associent pour célébrer un NOEL tendre et endiablé.

DE BONS DIABLES A LA CRECHE

avec les " Têtes de Chien" (groupe de 5 chanteurs à capella français)

& PHILIPPE VAUCHEL

Un magnifique récit d'Erri De Luca " AU NOM DE LA MERE" 

traversera cette liturgie joyeuse et espiègle.

Gabriel Ringlet & Yves Alberty

présideront ces deux célébrations spécialement conçues

pour enchanter petits et grands.

il est prudent d'arriver tôt !

 

+ Dimanche 25 décembre, jour de noël, messe paroissiale chantée à 10h30.

collecte spéciale pour Memisa, contre la mortalité maternelle en RDC et l'aide aux maternités.

Attention il n'y aura pas de célébrations du 26 au 29 décembre à l'église.

Dans notre prière de Noël, nous serons en communion avec les Chrétiens d'Alep (Syrie)

dont voici une église en ruine... et des communautés vivantes.

animations de noël à perwez,de bons diables à la crèche,les têtes de chien,philippe vauchel,gabriel ringlet,prieuré sainte-marie

18/12/2016

80 ans du Pape François ce 17 décembre

Une vieillesse « tranquille, religieuse, féconde » et « joyeuse » : à 80 ans, le pape François a exprimé en ces termes son vœu pour les années à venir. Au terme d’une messe qu’il a célébrée le 17 décembre 2016, il a demandé de prier à cette intention.

Des dizaines de cardinaux entouraient le pape pour son anniversaire, dans la chapelle Pauline du Vatican. « Je voudrais vous remercier pour cette concélébration, pour votre accompagnement en ce jour, merci beaucoup », leur a dit le pape à la fin de la messe.

« Depuis quelques jours, me vient à l’esprit un mot qui semble mauvais… ‘vieillesse’, a confié le pape en souriant : cela effraie ». Et de faire référence à un cadeau reçu hier d’un de ses collaborateurs : l’ouvrage De Senectute – de la vieillesse – de Cicéron.

« Mais je me souviens de ce que je vous ai dit le 15 mars (2013, ndlr), lors de notre première rencontre : ‘la vieillesse est soif de sagesse’. Espérons que ce soit aussi cela pour moi ».

Le pape a alors cité un poème d’Ovide évoquant le vieil âge qui arrive comme un « pas silencieux » (Tacito pede lapsa vetustas). « Mais si l’on pense la vieillesse comme une étape de la vie qui est (faite) pour donner joie, sagesse, espérance, on recommence à vivre », a-t-il ajouté.

« La vieillesse est tranquille et religieuse », a poursuivi le pape citant un autre poème de Friedrich Hölderlin : « Priez pour que la mienne soit ainsi : tranquille, religieuse et féconde. Et aussi joyeuse ».

Au début de la célébration, le cardinal Angelo Sodano avait exprimé la proximité des cardinaux « au Successeur de Pierre, en ce jour spécial de sa vie ». Citant le psaume 117, il a souligné l’invitation « à faire la fête » : « avec cet esprit, nous cardinaux résidant à Rome, nous nous pressons autour de vous… avec le désir plus vif de prier pour vous ».

Le doyen du Collège des cardinaux a fait mémoire des parents de Jorge Mario Bergoglio et de « toutes les autres personnes qui ont contribué à (sa) formation », jusqu’à son élection le 13 mars 2013. « Nous avons voulu aujourd’hui concélébrer avec vous cette messe pour remercier le Seigneur de vous avoir choisi pour cette mission, a-t-il assuré, et pour tout l’amour avec lequel vous accomplissez cette mission ».

« Nous sommes proches de vous… notre prière vous accompagnera toujours… ad multos annos ! », a-t-il conclu.

8-600x374.jpg

Très modestement le Doyenné de Perwez s'est associé en votre nom à ces voeux. Voici le texte:

DOYENNE DE PERWEZ

VICARIAT DU BRABANT WALLON

Archidiocèse de Malines-Bruxelles (Belgique)

____________________________________________________________________________________

 

 

Les prêtres et les Communautés Paroissiales du Doyenné de Perwez souhaitent un Joyeux Anniversaire

Au Saint-Père François en ce 17 décembre. Nous l’assurons de notre prière et de notre reconnaissance

pour son ministère en faveur de l’Eglise, des Pauvres et de la Paix dans le monde.

Que le Seigneur lui accorde à 80 ans encore de nombreuses années parmi nous une bonne santé et un apostolat fécond.

 

Le Curé-Doyen de Perwez et les curés du Doyenné,

Les Paroisses des Unités Pastorales de 1360 Perwez et 1367 Ramillies.

Abbé Yves Alberty

___________________________________________________________________________________

16:42 Écrit par webmaster Saint-Martin dans pape françois | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/12/2016

Rappel: Toute la catéchèse se retrouve ce 18 décembre

Ce dimanche 18 décembre, les enfants et les jeunes de la Paroisse se retrouvent tous ensemble pour le dernier dimanche de l'Avent.

+ les Professions de Foi (10/12 ans) dans les locaux du bas à partir de 9h.;

+ les premières communions (7/8 ans) à 9h.15 et 

+ l'année d'accueil (6/7 ans) à 9h30 dans les locaux du haut. Les plus jeunes vivront leur rencontre avec le groupe des premières communions. Vidéo - chants - bricolage et activité avec les parents.

Collation et récréation à 10h15 pour tous.

 

Messe des Familles à 10h30 avec toute la Communauté en " Messagers de Paix". Les plus jeunes restent avec leurs parents.

Nous demandons à tous d'être bien présents à l'heure. Merci aux grands qui ont monté la crèche paroissiale dimanche dernier.

DSCN0338.JPG

DSCN0330.JPG

 

 

13:20 Écrit par webmaster Saint-Martin dans catéchèse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

80 ans du Pape François

Pour honorer le pape (Le Vatican a annoncé mardi la mise en place d’adresses mail spéciales en huit langues pour souhaiter un bon anniversaire au pape François, qui aura 80 ans samedi. En français, l’adresse sera PapeFrancois80@vatican.va, a précisé le Vatican en donnant aussi des adresses en latin, anglais, italien, espagnol, portugais, allemand et polonais, ainsi que le mot-clé #Pontifex80 pour les réseaux sociaux. Né le 17 décembre 1936 à Buenos Aires, Jorge Mario Bergoglio a été élu 266e pape le 13 mars 2013.)

4875381_6_93ce_le-pape-francois-mercredi-2-mars_a23f2bdb35fe47c12948e50f865ab179.jpg

Le Doyenné de Perwez s'associera bien volontiers en votre nom à ce souhait et reconnaissance à l'égard de cet Apôtre de l'ouverture aux Pauvres et au Monde, dépassant les frontières ecclésiales...

11:30 Écrit par webmaster Saint-Martin dans Actualité, pape françois | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : 80 ans du pape françois |  Facebook |

13/12/2016

Grandir dans l'Amour du Pape François

Grandir dans l'amour, Pape François,(Chapitre 4 d’Amoris Laetitia)

 

Introduction par les évêques de Belgique

 

 

Les évêques de Belgique ont souhaité mieux faire connaître le magnifique texte d’Amoris Laetitia, la Joie de l'Amour, et en particulier le chapitre 4, écrit par le pape François dans l'Exhortation Apostolique publiée après les deux synodes sur le thème de la famille. Et ils l'ont vu comme un cadeau à s'offrir les uns aux autres à l'occasion de Noël. A offrir aux familles, aux couples, aux prêtres, aux diacres, aux fiancés ...

 

Le pape y fait un magnifique commentaire de l'Hymne à l'Amour (1 Corinthiens 13, 4-7), des joies et difficultés de l'amour vécu en couple et en famille.

Le chemin de l'amour conjugal est fait de mille et un signes et gestes, de chutes et de relèvement, de pardon et réconciliation, de regards tournés vers l'avant et de nouveaux pas. Le pape l'illustre par des exemples de la vie. Mais pour aider les chrétiens à relever ce splendide défi, trois mots sont particulièrement importants au quotidien: "s'il te plaît", "merci" et "pardon".  Un texte dense et profondément humain à la manière du pape Francois.

 

Les évêques de Belgique proposent ce tiré-à-part comme un signe d'estime et de reconnaissance de la communauté ecclésiale pour le chemin que les couples et les  familles parcourent, à deux, avec les enfants et petits-enfants,  ou encore comme une tape amicale sur l'épaule quand le chemin se fait difficile, quand s'insinuent doute et incertitude, quand blessure il y a et quand une fracture doit être dépassée.

 

Données techniques: 48 pages - 10 x 17 cm - dos carré collé - quelques illustrations en bichromie à l’intérieur - 2,95 euros  

Editions Fidélité, 7, rue Blondeau, 5000 Namur. Disponible en librairie le  7 décembre.