08/10/2010

Petit historique de la paroisse

           Mentionnée dès le XIe siècle, l’église de Perwez fut d’abord un bien privé, qui par la suite devint la propriété des comtes de Louvain. En 1171, elle fut donnée par le comte Godefroid III à l’abbaye d’Hélécine, qui en devint principale décimatrice, c'est-à-dire que tous les curés sous l’Ancien Régime furent nommés par elle. Anciennement, elle dépendait du diocèse de Cambrai, puis du diocèse de Liège. En 1559, elle faisait partie du diocèse de Namur.

Au XIIIe siècle, l’abbaye de la Ramée acquiert une portion des dîmes et devient de ce fait codécimatrice. L’Hôpital Sainte-Gertrude de Nivelles, l’église Notre-Dame de Namur et la chapellenie castrale en furent les autres codécimateurs. De style roman à l’origine, elle avait eu à subir plusieurs réparations, notamment en 1320, où la communauté dut participer à la reconstruction. Il est plus que probable qu’elle fut complètement détruite au début du XVe siècle par les Liégeois en représailles, conséquence de la bataille d’Othée (1408). Une nouvelle église, plus grande, en style gothique brabançon, fut réédifiée à la fin du XVe siècle. Il n’en subsiste aujourd’hui que l’actuel chevet, car elle aussi fut à plusieurs reprises complètement pillée et incendiée lors des guerres de religion. Dès le début du XVIIe siècle, on entreprit une importante restauration en style renaissance. Elle fut reconsacrée en 1618 par l’évêque de Namur. Elle servira de refuge à la population dans les années troublées du XVIIe siècle. On parlait à l’époque du fort Saint-Marin, car on l’avait entourée d’un système de défense composé de fossés et de douves. Les armées de Louis XIV donnèrent le coup de grâce à la bourgade : Perwez fut complètement incendié et ruiné. Il fallut réparer à nouveau. Au XVIIIe siècle, sous la période autrichienne, lors de la guerre de Succession d’Autriche, une centaine de soldats français qui s’y étaient retranchés furent massacrés par les Autrichiens. L’église fut entièrement saccagée…

            L’église dans ses proportions actuelles date de grandes rénovations du XIXe siècle, qui la rehaussèrent et lui apportèrent un style néo-classique. Les travaux débutèrent en 1840 pour s’achever en 1848. 

Jules WILMET

Pour une description plus complète de l’église actuelle, voir le « Guide du Visiteur ».

 

13:51 Écrit par webmaster Saint-Martin dans Général, Religion | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : perwez, brabant wallon, histoire, église, saint-martin, paroisse |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.